Mondiaux Vétérans d'athlétisme - Steeve Zozor a « faim de courses »

Imprimer

steeve zozorLes 21èmes championnats du monde vétérans, réservés aux athlètes de plus de 35 ans se disputeront du 4 au 16 août à Lyon. Steeve Zozor, 42 ans, de l'ASPTT Grenoble Athlétisme sera du rendez-vous et s'alignera au départ du 5000m. Il revient pour Métro-Sports sur cette épreuve qui réunira 8000 athlètes du monde entier et sur ses objectifs à Lyon mais aussi sur son parcours et son envie de re-goûter au marathon.

Son parcours

Je suis Alsacien à la base même si depuis 23 ans que je suis sur Grenoble je me considère comme un Grenoblois. J'ai commencé l'athlétisme quand j'étais gamin. J'étais un enfant très actif, qui bougeait beaucoup et mes parents ont commencé par m'inscrire chez les scouts, sans que j'accroche. Un de mes copains faisait de l'athlé', c'est comme ça que j'y suis arrivé. J'avais 12 ans. En benjamin on pratique un peu toute les disciplines mais j'ai rapidement surtout pris goût au demi-fond.
Sur Grenoble je me suis inscrit à Saint-Martin d'Hères la 1ère année mais dès l'année suivante j'ai rejoint l'ASPTT Grenoble Athlétisme. Au niveau des pratiques je fais un peu de tout : du marathon, du cross-country l'hiver et pour le moment beaucoup de demi-fond en stade. Je ne suis en revanche pas trop épreuves sur route.

Les championnats du monde vétérans

interclubs_230504_02rLe fait qu'ils se déroulent à Lyon m'a motivé, quand c'est juste à côté ça aide à se décider (rires). En plus j'ai été blessé en décembre et là j'ai vraiment faim de courses. J'ai déjà fait quelques France Vétérans mais ça serait ma première épreuve de cette envergure (8000 participants du monde entier sont attendus).
Il faut savoir que c'est une compétition juste sur engagement, il n'y a pas de minima à réaliser. Le public est donc très hétéroclite et on est plus dans une ambiance festive mais cela n'empêche pas de voir des athlètes qui étaient parmi les meilleurs en senior. Dans ma catégorie je n'ai pas encore spécialement regardé mais je vais forcément retrouver des gens avec qui je n'ai pas l'habitude de courir.

Son objectif et sa préparation

Je n'ai pas d'objectif de places, la concurrence s'annonce beaucoup trop forte. En revanche j'ai un objectif de temps. J'aimerais beaucoup repasser sous les 17 minutes, c'est le petit défi que je me suis fixé. Les séries sont programmées vendredi après-midi, je ne sais pas encore exactement dans laquelle je vais courir.
En ce qui concerne mon entraînement je ne fais pas plus de volume qu'habituellement par contre j'ai un peu plus centré ça sur la piste et le 5000 mètres, en travaillant par exemple la vitesse.

Retour au marathon

C'est ma dernière compétition de l'été. Après ça je ferai une petite coupure avant de m'atteler aux cross cet hiver. L'an prochain j'ai prévu un retour au marathon et j'ai déjà coché celui de Londres qui sera mon principal objectif de l'année.

Trois autres sociétaires de l'ASPTT seront présents à Lyon : Charly Tornabene sur cross et Denis et Marianne Fourneau sur le semi-marathon.