Chpts Monde Relais Mixte Triathlon - La France 6e malgré un grand Coninx

Imprimer

dorian-hambourgAprès les beaux résultats de la veille en individuel, la France espérait beaucoup de la nouvelle épreuve olympique, le relais mixte. Au programme, deux filles, deux garçons, qui se relaient sur des parcours ultra rapides (300m natation, 6km vélo, 1,6km course à pied), en alternant fille/garçon.

Premier coup dur pour l'équipe de France avec le forfait de sa première relayeuse, Cassandre Beaugrand, suite à une chute la veille. C'est Jeanne Lehair, qui prenait le premier avion pour se rendre à Hambourg, et la remplacer au pied levé. Contrat rempli pour la messine, qui transmettra le relais à Dorian Coninx, en 10e position, à seulement 12 secondes de la tête.
Le grenoblois, de nouveau en confiance après sa performance de la veille, comblait facilement cet écart dès la fin de la natation. Une transition éclair plus tard, et il ressortait en tête en compagnie de l'américain. Entente parfaite entre les deux, qui s'échappaient pour prendre leurs distances avec les autres nations. On le savait fort sur des formats courts, l'isérois n'a pas faillit à sa réputation, en lâchant l'américain et en transmettant le relais seul en tête. Il se payera même le luxe d'effectuer le meilleur chrono sur l'ensemble des relais.
La suite est un peu plus compliquée pour la France, la jeune Émilie Morier ne pourra pas suivre le rythme de la n°1 mondiale américaine, et paiera ses efforts sur la fin du vélo, et en course à pied.
Le relais est passé en 6e position. Le n°1 français, Vincent Luis, esseulé et distancé du groupe de tête, ne pourra rien faire et la France devra se contenter de la 6e place. L'Australie remporte la médaille d'or, devant les Etats-Unis, et les Pays-Bas montent sur la dernière marche du podium.

Du côté des grenoblois, en WTS, on retrouvera Dorian Coninx sur les étapes canadiennes, à Edmonton dans deux semaines (28-29 juillet), puis Montréal les 5 et 6 août prochain. Léo Bergère devrait faire son retour fin août à Stockholm.

dorian-hambourg