Le BC La Tronche Meylan a eu le dernier mot

Imprimer

bctm le havre 5Après un match à rebondissements, le BCTM a finalement pris le dessus sur Saint-Paul Rezé 67-62 après prolongation ce samedi. Les play-offs démarrent idéalement pour les coéquipières de Tracy Yomy.

 

A Meylan (Gymnase Charlaix) La Tronche-Meylan bat Saint-Paul Rezé 67-62. Arbitres : S.Dagot, B.Vacher.

BCTM : Yomy (7), Boisseron (2), Timeral (6), Choron (6), Freminet Servage (19), Lambert (0), Marjolin (0), Mendy (6), Tomczak (8), Roche (13) Entraîneur : Cortay

BCSPR : Borde (2), Chavoutier (3), Bonett (0), Desmars (0), Sylva (6), Hatchi (7), Yancheva (0), Kouyaté (14), Goubo (16), Gadiou (14) Entraîneur : Cissé

 

Dans un Gymnase Charlaix de Meylan comble, les filles de Cortay ont cru à la victoire jusqu’à la dernière seconde. Et elles ont eu raison. Ce sont elle qui prennent le match en main avec leur meneuse Freminet qui fera beaucoup de misère tout au long de cette partie à Saint-Paul. Après un premier quart temps qui verra les deux équipes se jauger, ce sont les Iséroises qui mènent d’une courte tête (14-13) portée par le duo Freminet-Roche. Mais au début du second quart, Saint-Paul revient bien grâce à Goubo qui inscrira les huit premiers points de son équipe. Elle terminera d’ailleurs meilleure marqueuse de sa formation.

L’intensité du match monte et les fautes se multiplient. Les défenses prennent le pas sur les attaques et c’est Meylan qui continue de mener au score grâce à une meilleure adresse et à sa capacité à concrétiser ses contre-attaques à l’image de Timeral qui viendra chercher toute seule la faute dans la raquette sur Kouyaté (10’30). Au terme du deuxième quart, c’est toujours Meylan-La Tronche qui fait la course en tête (32-29). Mais Saint-Paul fait le dos rond. Au retour des vestiaires, la numéro 10 du BCSPR Hatchi lance ce qui sera pendant longtemps une domination sans partage sur le match avec un magnifique panier à trois points. À 24’53, Kouyaté permet à sa formation de passer pour la première fois devant les Iséroises qui voient leur taux de passes réussies littéralement chuter. Les filles de Cissé imprimer leur rythme sur le match. La confiance a changé de camp. Mais Meylan qui choisit de jouer sans son 5 majeur semble avoir un plan derrière la tête. Après une action d’école, Sylva inscrit 2 points supplémentaires qui porte le score à 45-50 (33’46) à qui permettent à Saint Paul de mener à moins de 7 minutes de la fin.

Le tournant du match

Lorsque l’entraîneur de Meylan-La Tronche demande un temps mort à l’issue duquel il relance son 5 titulaire. Les lancers francs victorieux de Freminet permettent aux locaux de réduire l’écart de deux points…Et Mendy manquait alors l’occasion dans la raquette d’égaliser à 6’33 du terme. Le gymnase Charlaix était alors debout pour célébrer…avant que la balle ne finisse sa course en dehors du cercle. La Tronche demande un nouveau temps mort. Et c’est finalement Choron qui envoie en prolongation les deux équipes. Mais ce match n’a pas livré tous ses surprises lorsque Hatchi inscrit un panier sorti d’ailleurs en dehors du terrain sur la ligne médiane. Mais il est logiquement refusé pour shoot déclenché après le buzzer.

En prolongation, ce sont les locaux qui prennent les commandes avec deux lancers francs de leur meneuse Freminet dès l’entame (9’). C’est aussi la meneuse qui inscrira un trois points en déséquilibre arrière pour donner 5 points d’avance à son équipe. Les attaques ne se concrétisent plus. Kouyaté est même bâchée par Tomczak. Le BCSPR ne répond alors plus. Lorsque Yomi marque, elle est trouvée seule dans la raquette pour inscrire un panier qui donne alors 7 points d’avance aux locaux à 1’33 de la fin. Victoire après prolongation 67-62, le BCTM a idéalement lancé ses play-offs.