2017 sera ambitieux pour l'Aviron Grenoblois

Imprimer

aviron u23 les grenobloisL’Aviron Grenoblois entame cette nouvelle année avec beaucoup d’ambitions. Après avoir envoyé Noémie Kobert à Rio, le club isérois veut continuer à montrer son importance sur la scène nationale. Bilan et objectifs avec le directeur sportif, Alain Waché.

Quel bilan tirez-vous de l’année 2016 pour l’Aviron Grenoblois ?

« C’était une année olympique et on avait une athlète (Noémie Kober) aux Jeux, ce qui est très bien. Maintenant je pense qu’on ne passe pas loin d’en avoir plus, il faut qu’on s’organise pour ne pas louper le coche la prochaine fois. Après, on a fait une saison excellente chez les jeunes catégories. Même si on a eu un peu moins d'internationaux que les années précédentes, on a eu pas mal de médaillés mondiaux. Donc on reste dans du très haut niveau. L’Aviron Grenoblois termine deuxième club français à seulement quatre ou cinq points du premier il me semble. On était réellement dans le coup. »

Quelles sont les dates à retenir de ce début d’année 2017 ?

« Tout début février, il y a une évaluation individuelle sur machine à ramer. C’est un moment important puisque cela permet d’évaluer notre niveau dans toutes les catégories. Le 12 février, il y a un parcours de contre-la-montre à Turin, où il y aura de belles équipes italiennes. On devrait y aller avec des équipages dans toutes les catégories normalement. Une compétition qui nous donnera un bon indicateur pour savoir où on en est. Ensuite, fin mars, les cadets auront des tests Rhône-Alpes Auvergne pour jauger cette catégorie par rapport au niveau de la région, avec beaucoup de concurrence. L’évènement du début de saison sera le 15 avril. C’est le championnat bateaux courts. C’est cet évènement qui nous dira si on a des athlètes en équipe de France, en moins de 23 ans, en junior, etc. »

Quels sont vos objectifs dans ce championnat ?

Je dirais qu’on a six ou sept, peut être plus, rameurs séniors qui peuvent rentrer dans une équipe nationale. Et puis quelques uns au niveau junior aussi, j’en vois au moins deux. Mais on verra, il n’y a pas d’objectifs réellement déterminés.

Les cinq rameurs qu’il faudra suivre en 2017 pour Alain Waché : Noémie Kobert, Laura Tarantola, Edouard Jonville, Hugo Laborde et Ondra Zemman.