EDF Trophy - Hardis Group pour le grand retour

Imprimer

logo hardisPlus de deux ans que les employés d’Hardis Group n’avaient plus participé à l’EDF Trophy. Il aura fallu attendre l’intégration de deux nouveaux éléments motivés par l’idée, pour voir la société grenobloise d’informatique remonter dans des bateaux et récupérer les rames. « Personne n’avait repris le flambeau. Hardis était engagé dans d’autres événements tout aussi intéressants, voilà tout. » Pour cette nouvelle participation, Didier Grelin, responsable de l’équipe, n’a pas eu besoin de prier les volontaires : « On a rapidement trouvé des personnes intéressées. On a décidé d’inscrire un bateau de huit cette année. »

Un retour en grandes pompes donc, avec l’idée de s’amuser. « Pour l’édition 2016, on vient pour s’éclater. C’est ouvert à tous, même aux gens qui n’ont pas l’habitude de faire de l’aviron. Ça leur donne envie d’essayer un sport qu’on a pas l’occasion de pratiquer tous les jours. D’ailleurs, la plupart n’en a jamais fait. (Rires) » Beaux joueurs, les participants ont su jouer sur les mots pour leurs déguisements comme le souligne Didier : « Har disco ! Pas Hard discount hein ! », s’amuse-t-il avant d’avouer « On a fait un seul entraînement pour le moment. Mais on compte le faire encore une fois avant samedi ! » Le sportif, ne sera « clairement pas l’objectif principal. On va quand même essayer de ne pas finir dernier. »

L’entreprise, aujourd’hui implantée à l’échelle nationale, n’oublie malgré tout pas ses origines. Grenoble. « Nous voulions participer à un événement local du bassin grenoblois. L’ambiance est énorme. C’est l’un des plus gros moments inter-entreprises du coin. C’était aussi l’occasion de donner un peu de visibilité à notre entreprise auprès de nos clients et de nos partenaires. » Un challenge sous le signe de l’amusement pour Hardis, qui pense déjà à s’inscrire dans la durée : « On veut revenir avec plus de bateaux dès l’année prochaine. »