Teddy Colamonico (Centaures Grenoble) : « Du plaisir et du fun »

Imprimer
Index de l'article
Teddy Colamonico (Centaures Grenoble) : « Du plaisir et du fun »
Le point sur la saison avec Teddy Colamonico
Toutes les pages

teddy colamonico 2Les Centaures reçoivent les Blue Stars de Marseille le week-end prochain, une rencontre qui ses déroulera au stade Lesdiguières. Après leur défaite face à Montpellier lors de la dernière journée, les Grenoblois doivent repartir de l’avant pour continuer à viser les playoffs et le titre de champion de France. Une tâche qui s’annonce compliquée, les Centaures s’étaient inclinés sur le lourd score de 49-0 en terres provençales lors du match aller. Ce match est l’occasion pour Métro-Sports de vous présenter un joueur de l’équipe grenobloise, Teddy Colamonico (photo :Antoine Buche). Portrait.

Teddy Colamonico n’était pas destiné à faire du football américain. Non, son truc à lui c’était le basket. C’est donc tout naturellement quand il commence le sport à 14 ans, qu’il s’inscrit au SC Gières. Il évolue alors au Sporting Club pendant cinq ans, avant le déclic.

teddy colamonicoAprès avoir rêver de NBA, ses rêves se tourneront vers un autre sport américain. Pendant des vacances, Teddy rencontre un américain qui joue au football à haut niveau. Une rencontre décisif pour le jeune grenoblois. « Le temps d’un été, j’ai découvert ce sport et j’ai adoré », déclare-t-il. Dès son retour, le basket est oublié et Teddy se met à la recherche d’un club de Foot US. Tout logiquement, ses recherches le conduisent rapidement aux Centaures, un de plus anciens clubs français de la discipline. Un choix que Teddy Colamonico n’a jamais regretté puisqu’il a trouvé avec eux, tout ce qu’il recherchait dans le sport, « ce qui m’a plus tout de suite, c’est le rapport au collectif. Chaque personne est un rouage de l’horloge pour qu’elle tourne bien et c’est super ».

Au club depuis la saison 2005-2006, le Grenoblois est désormais un cadre incontournable de son équipe, dans laquelle il prend toujours autant de plaisir à évoluer. « On est un groupe très soudé, c’est du plaisir et du fun de venir aux entrainements, il y a une ambiance exceptionnelle. Même quand on travaille fort et que c’est dur, on a pas l’impression de souffrir, j’adore ça », se réjouit-il.

Aujourd’hui âgé de 30 ans, plus question de parler d’ambitions professionnelles, d’équipe de France ou de NFL. Un championnat tant désirer par tous les pratiquants de Foot US, « ça fait forcément rêver, avec des stades de 100 000 personnes et un engouement énorme, plus jeune j’y pensais mais maintenant c’est trop tard et surtout trop rare pour les Français », déclare-t-il. C’est vrai qu’il est très rare de voir de jeunes joueurs européens recruter en NFL pour vivre pleinement leur rêve américain. D’ailleurs, Teddy regrette que cette discipline ne soit pas plus médiatiser dans notre pays mais il en est sur, cette situation va évoluer. « Petit à petit, le Foot US va prendre de l’importance et on va plus en entendre parler dans les prochaines années. Après c’est sur que d’autres sports mobilisent l’intention des médias aujourd’hui ».

Allez sur la page suivante pour lire le point sur la saison de Teddy Colamonico