Julien Conticchio (UO Portugal) : « Cette coupe nous tient à cœur »

Imprimer

julien conticchio uopLe week-end pascal a été parfait pour la réserve de l'UO Portugal. Les Martinérois sont d'abord allés faire tomber le leader AS Grésivaudan le samedi (0-1) avant de se qualifier pour les demi-finales de la coupe réserves de l'Isère le lundi. On en parle avec Julien Conticchio, buteur lors des deux matchs.

Julien, on imagine qu'à titre personnel tu as déjà vécu pire week-end...

J'avoue, deux matchs, deux victoires et des buts qui se sont révélés importants à chaque fois ; on peut dire que le week-end a été bon !

Tes deux buts ont été décisifs, lequel est le plus important à tes yeux ?

Le but contre l'AS Grésivaudan en championnat ! Le coach (Mike Varelas) nous avait dit que c'était la priorité. En plus on jouait contre le leader, qui n'avait pas encore perdu en championnat cette saison et on savait qu'en gagnant on deviendrait maître de notre destin pour pouvoir monter.
On a fait un très bon match, avec une grosse envie, de l'engagement et on a été récompensé par cette victoire.

Point négatif, vous n'avez pas dû pouvoir célébrer ça comme il se doit...

(rires) Oui on a été sérieux vu qu'on rejouait deux jours après, et qu'il fallait aussi passer du temps en famille le dimanche. En plus le coach n'a quasiment opéré aucun changement pour récompenser le bon match du samedi.

Les jambes n'ont pas été trop lourdes ?

Si, la fatigue s'est faite ressentir. On a eu la chance de faire une super entame de match, en menant rapidement 2-0. On se fait rejoindre et je marque le 3ème but sur pénalty à 15-20 minutes de la fin. La priorité reste le championnat mais cette coupe nous tient à cœur. On a vraiment envie d'aller au bout dans cette compétition également.

Ce match était en plus particulier pour l'entraîneur et quelques joueurs...

Oui Mike était à la Vallée l'an passé, ainsi que 4-5 joueurs de notre équipe. Cela avait un petit côté affectif pour lui et cela rajoutait une motivation supplémentaire.

Finalement votre fin de saison est simple : si vous gagnez tout, vos deux objectifs seront remplis.

(rires) On peut dire ça comme ça. C'est vrai qu'en gagnant tous nos matchs on s'assure de monter en championnat en finissant en plus premier de la poule et en gagnant tout en coupe, on va au bout. C'est l'ambition bien sûr, et comme ça on n'a pas de calculs à faire. Mais on va prendre les matchs les uns après les autres. On ne pense qu'au match à la Murette samedi puis ensuite on ne pensera qu'à Gières et ainsi de suite.