HR - Milé Dukic : "On a tous à y gagner que le club se maintienne"

Imprimer

mil dukic

En fin de contrat à l'issue du championnat, Milé Dukic ne poursuivra pas son aventure de deux ans avec le FC Charvieu-Chavagneux. Le technicien nous explique pourquoi, espère le maintien de son équipe en HR et se projette déjà vers une nouvelle aventure.


Milé, pouvez-vous nous expliquer les raison de votre départ ?
"J’ai un contrat qui s’arrête au mois de juin. On s'est rencontré au mois de février, la réunion s'est bien passée et une prolongation était dans l'air du temps mais on a eu un coup de moins bien au mois de mars qui a dû refroidir les dirigeants. Ces derniers ont donc décidé de ne pas me prolonger. Le club a été correct et je n'en veux à personne."

Pourquoi avoir communiqué aussi tôt dans la saison alors que votre équipe est en lice pour le maintien en HR ?
"Le football amateur est un monde où les rumeurs se propagent vite. Je voulais l'annocner d'abord à mes joueurs avant qu'ils ne l'apprennent de l'extérieur. Je les ai donc prévenus et ça s’est bien passé. On sait bien que la fin de saison va être compliquée mais je ne pense pas qu’il y aura des soucis. J'ai expliqué aux joueurs - et je pense qu'ils le savaient déjà - qu'ils ne jouent pas pour moi (l’entraîneur) mais pour eux-mêmes et surtout pour le club. On a tous a y gagné que le club se maintienne."

Revenons à l'équipe, quel bilan tirez-vous de vos deux années à Charvieu ?
"Il n'est pas mauvais. Ça a même été assez bien la première année. Je suis arrivé avec une philosophie de jeu différent, plus offensive. On a changé avec un pressing assez haut et les joueurs se sont pris au jeu plus rapidement que prévu. Malheureusement, on manque de peu l'accession l'an dernier et notamment le rendez-vous contre Misérieux.
Cette saison, le début de championnat été bons malgré un effectif juste en quantité et en qualité. En plus, cela on perd nos deux attaquants titulaires, l'un à cause d'une blessure, l'autre à cause d'un déménagement. On a donc connu un mois de mars difficile avec trois défaites et un match nul. Mais dans l'adversité et à l'exception du match à Saint-Genis, l'équipe n'a jamais été ridicule dans le jeu. Les joueurs ont toujours répondu présent et n'ont jamais lâché. Le groupe est en tout cas concentré sur le maintien."

Justement, comment envisagez-vous la fin de saison ?
"Bien. Nous avons deux rendez-vous importants à domicile, ce week-end puis le suivant face au GS Dervaux puis l'AS Chavanay, deux concurrents directs. Ces deux résultats influeront forcément sur notre classement en fin de saison. A nous d'être intelligents, appliqués et volontaires afin de réaliser un résultat."

Pour conclure, avez-vous des pistes pour l'avenir ?
"Non, je suis à la recherche d'un club de Ligue quelque soit son niveau (PHR, HR ou DH) mais qui a de l'ambition sportive et des moyens financiers. Géographiquement, je suis ouvert puisque l'Isère, l'Ain, les deux Savoie ainsi que l'agglomération lyonnaise peuvent m'intéresser."

Propos recueillis par J.B.

Plusieurs pistes pour le remplacer

Alors que le départ du technicien à l'issue de la saison est déjà actée, sa succession se prépare en coulisses. Plusieurs noms ont déjà été évoqués comme celui de Nando Meireles en partance de Chassieu-Décines ou encore Philippe Nallamoutou, ancien entraîneur de la réserve, et sans club depuis son départ de La Verpillère.

Milé Dukic digest
Né le 2 mars 1962 à Nova Pazova (Serbie)
Clubs précédents : OFK Belgrade (Serbie), Dubrovnik (Croatie), La Roche s/ Yon, Vannes, AS Lyon-La Duchère (en tant que joueur) / AS Lyon-La Duchère, SO Pont de Chéruy, CS Belley, Annecy FC, FCS Rumilly, Chambéry Foot 73, CA Maurienne, PVFC Oyonnax, FC Charvieu-Chavagneux (en tant qu'entraîneur)