Anthony Tronchon (FC Salaise ) joue sur tous les fronts

an tronchonArrivé au FC Salaise lors de la saison de la montée du club de PHR en HR, Anthony Tronchon constitue l’exemple parfait de la vie de footballeur amateur, celui où il faut concilier vie familiale, profession et football.

Le latéral droit, capable d’évoluer également milieu axial, a débuté dans le club de son village à l’AS Rhodanienne. Mais il est resté plus longtemps à Saint-Maurice l’Exil, où il a joué jusqu’à ses 27 printemps. Il est ensuite, comme nombre de joueurs de l’équipe actuelle, parti de Saint-Maurice pour Salaise. « Ma première saison au club s’est soldée par une montée en Honneur Régional. Ça fait 5 ans que je suis ici, il y a une super atmosphère.

Ce qui est fait au club, pour le niveau où l’on se situe, est exceptionnel ! On a deux préparateurs physiques et un staff. Le coach actuel y est d’ailleurs pour beaucoup. Il faut garder cet état d’esprit ». Un état d’esprit facilité par la première partie de saison réussie et la victoire 5-0 à Saint-Marcellin samedi dernier. « On est tous bien mentalement, il faut continuer à faire des efforts les uns pour les autres. Il faut rester calme et solidaire ».

Car si tout le monde « pense à la montée », le départ de Jérémy De Sousa, les blessés et le départ pour raison personnelle de Stéphane Hours amoindrissent l’effectif. « Le club se fixe des objectifs au fur et à mesure de la saison, il faut continuer sur notre lancée, mais l’effectif est restreint. Après, depuis que je suis au club, ça fait longtemps que l’on n’a pas fait un aussi bon départ ».

« Le football amateur demande beaucoup d’investissements »

Père de deux enfants et approvisionneur de métier à Corbas au sud de Lyon, Anthony Tronchon se doit de concilier ses différentes activités. « Le football amateur demande beaucoup d’investissements. Le niveau augmente et on nous en demande de plus en plus, il ne faut pas oublier que l’on reste simplement des amateurs. Le plus important c’est de prendre du plaisir pour jouer sur tous les plans », indique-t-il.

Du plaisir, il en a pris énormément lors du beau parcours en Coupe de France de Saint-Maurice l’Exil. « On est allés jusqu’au 7e tour de la Coupe de France, on avait perdu contre Toulon (0-3), club de CFA à l’époque ».

Sur le plan personnel, il a apprécié la carrière d’Eric Cantona. « Son charisme m’a toujours impressionné », et aime pratiquer, lorsqu’il en a l’opportunité, « la feinte de frappe », son geste technique de prédilection.

A voir si au prochain match de son équipe, Anthony Tronchon trompera ainsi la vigilance des défenseurs adverses.