Futsal – Le FC Picasso Échirolles change de dimension

Imprimer

faucher moos tedUn nouveau président, un nouveau fonctionnement et de nouvelles ambitions. Le futsal français se structure et poursuit sa mue, le FC Picasso n'est pas en reste. Les Echirollois, qui ont dû batailler ses dernières saisons pour se maintenir en élite, sont décidés à passer à la vitesse supérieure.

Un nouveau président

Pascal Faucher va devenir le nouveau président du FCP. Ce sera « officiel »après la prochaine Assemblée Générale du club, début septembre. Mais le nouvel homme fort du club a été présenté à l'ensemble de la famille Picasso ce jeudi.
Ancien président de Seyssins (où il a côtoyé Teddy Palermo, le co-entraîneur du FCP) et Seyssinet (foot à 11), ce n'est pas un inconnu dans le petit monde du sport isérois. Il a également rappelé son passé et ses affinités nancéennes. Le futsal ? Il a avoué qu'il ne connaissait absolument pas. En toute franchise. Un trait de caractère fort chez lui au vu de cette première réunion où il aura dit sans ambages ce qu'il avait à dire.
Deux choses l'ont attiré : l'aventure humaine – le contact est notamment très bien passé avec les dirigeants du FCP – et le « challenge ». Comme il l'a expliqué aux joueurs, il n'est pas là pour stagner et l'objectif maintien ne l'intéresse pas. On y revient dessous dans le paragraphe ambition.
Première conséquence de son arrivée : Moustapha Tasuyrek va pouvoir lâcher sa chronophage casquette de président dont il avait hérité il y a un an et se consacrer à nouveau (en tout cas en grande partie) au terrain. Il sera désormais manager général du FCP ; Teddy Palermo en sera l'entraîneur.

Des ambitions et les moyens qui vont avec.

« Je veux le titre d'ici 3 ans ». La phrase lâchée par le futur président a fait son petit effet. Il a bien sûr précisé dans la foulée que la progression du club ne pourrait se faire qu'étape par étape. Mais il ne veut pas se fixer une limite sportive. De l'ambition mais en gardant les pieds sur terre.
Les moyens vont accompagner cette nouvelle ambition en conséquence. Le « confort » des joueurs va-être plus important. Concrètement les déplacements en trafic devraient se faire plus rare, un kiné va être mis à disposition, des programmes de reprise ont été concoctés... En retour, le staff a d'ores et déjà indiqué aux joueurs que le degré d'exigence serait plus important (présence obligatoire aux entraînements même en cas de blessure par exemple, etc.).
L'effectif devrait également être plus fourni. Pas de départ majeur à souligner. Nous vous avons déjà indiqué l'arrivée d'Adama Diallo, d'autres devraient rapidement suivre.

Tout le club doit grandir

Picasso ce n'est pas qu'une équipe fanion et l'arrivée d'un nouveau président et d'ambitions élevées ne change pas cette donne.
Pour la réserve, le discours a été clair : elle doit monter en Honneur à l'issue du prochain exercice et elle bénéficiera de l'effectif pour. Sébastien Bazin sera en outre épaulé par Zak Mahroug (ex GF38, MDH) pour s'occuper de l'équipe.
La section féminine va poursuivre son développement. Les filles du club voient en outre augmenter leurs responsabilités et s'occuperont désormais de la buvette lors des matchs D1. Un gros projet pour la fin de saison devrait également voir jour.

Voilà pour le résumé de cette étape importante dans l'histoire du club. Nous revenons ces prochains jours avec les prochaines recrues et une interview du nouveau président où il développera son projet pour le club.