Finale Coupe Rhône-Alpes : une autre montagne pour la réserve du GF38

Imprimer

gf38-olb-joie-593x445Après son exploit en demi-finale face à la réserve de l’Olympique lyonnais (5-4), l'équipe réserve du Grenoble Foot 38 de Jean-François Matencio aura pour objectif de renverser une autre montagne en finale : la B de Saint-Étienne, tenante du titre.

« En début d’année, la coupe n’était pas vraiment un objectif », déclare ce jeudi Jean-François Matencio, entraîneur de l’équipe réserve de la section féminine du GF38. Mais les tours passant, l’idée de remporter la Coupe Rhône-Alpes devenait de moins en moins illusoire. « C’est vraiment après la victoire contre Valence que l’on s’est dit que l’on pouvait le faire. Gagner 4-0 en quart contre cette équipe, c’est une vraie performance. Même si le large score ne reflète pas ce match serré », continue l’entraîneur isérois. Sortir l’Olympique de Valence est assurément une belle qualification en sachant que les Drômoises ont terminé 4ème du championnat Ligue honneur. Quand les Grenobloises finissaient l’exercice à la 8ème place.

Sur le papier avec sa troisième place au classement et ses 65 points, Saint-Etienne est favori. D’autant plus que les stéphanoises ont battu deux fois les grenobloise (4-1 ; 0-3) cette saison. Mais le technicien grenoblois veut s’appuyer sur la demi-finale pour ouvrir la voie vers un nouvel exploit : « La demi-finales a montré aux filles que l’exploit est possible. Sur un match de coupe, tout peut arriver. On va tomber contre une équipe tenante du titre qui a battu 3-2 Lyon l’année dernière. » La réserve grenobloise va tomber sur une équipe où le turnover entre l’équipe première et la réserve a été beaucoup plus important que chez les « bleu et blanc ». Pour Jean-François Matencio, Ce sont « de grosses équipes avec beaucoup de joueuses habituées à la D1. Mais Lyon aussi avait fait redescendre beaucoup de joueuses en demi. Comme Claire Lavogez qui est rentrée en jeu lors de la finale de la Ligue des champions. »

L’objectif du maintien atteint, la coupe viendrait couronner la saison d’un groupe qui se caractérise par sa jeunesse : « Saint-Etienne a l’expérience. Nous, nous avons la jeunesse qui est parfois un problème, à l’image d’erreurs naïves cette année. Mais c’est aussi un formidable atout pour se transcender, comme en demi. De toute façon, on veut se donner les moyens de ne pas regretter. Les filles donneront tout », conclut leur entraîneur.

La finale sera à suivre en live streaming : AS Saint-Etienne - GF38 en direct vidéo