Bis repetita pour les BDL qui s’inclinent face à Rouen

Imprimer

defaite rouen po m1Comme lors des quarts de finale, les Brûleurs de Loups perdent à domicile pour le premier match de la série.

Les Dragons de Rouen ont décidé de bousculer Grenoble dès le début de la partie. Avec succès puisque Grenoble est obligé de procéder en contre…jusqu’à l’ouverture du score par David Rodman (6’05) .À partir de ce but, l’intensité du match va aller crescendo. Mais au jeu du chat et de la souris, c’est Rouen qui se montre le plus fort et égalise (12’34). La fin du T1 sera à l’avantage de Rouen…Qui prendra l’avantage par Yorick Treille (17’12) après une combinaison d’école avec Loïc Lamperier. Plus incisifs, les dragons repartent avec le gain du T1.

Les Grenoblois entament le T2 avec d’autres intentions. Et c’est logiquement que les hommes d’Edo Terglav égalisent par Mathias Arnaud (22’40) qui glisse sublimement le palais dans la lucarne du portier rouennais Sébastien Rohat. Les brûleurs vont accentuer la pression sur les buts normands. Mais sans succès, à l’image de cette triple occasion à la 34ème minute lorsque les tentatives coup sur coup de Éric Chouinard puis de David Rodman échouent à quelques centimètres de la ligne. Ou encore du poteau touché par Christophe Tartari qui avait pourtant récupéré le palais lui-même devant ses buts, traversé tout le terrain en perçant dans l’axe avant de déclencher sa frappe à cinq mètres du but. Les dragons vont même profiter du manque de réalisme grenoblois pour prendre l’avantage (44’15) par Adam Miller. Globalement, Grenoble aura plus frappé mais se sera montré moins précis que les Normands. Pour preuve, le MVP de la rencontre n’est autre que Lukas Horak, le portier des brûleurs, notamment auteur d’une incroyable sortie dans les patins normands pour sauver son camp à la 52ème.

Les BDL connaissent donc le même départ que face à Amiens. La série s’est pourtant bien terminée puisque les Isérois l’ont remporté 4-1. Mais les play-offs remettent les compteurs à zéro. Exit donc les quatre victoires sur cinq matches contre Rouen, notamment en finale de la Coupe de France. Il faudra « tourner la page et penser à demain […] Nous n’avons pas joué notre jeu dans le premier tiers. Le deuxième et le troisième, ça peut aller dans les deux sens… » comme dirait le peu loquace en conférence de presse Edo Terglav. Pour Fabrice Lhenry, manager de Rouen, son équipe a remporté ce match « dans les duels, devant les buts, dans les batailles… » Justement, prochaine bataille ce soir à Pôle Sud pour la deuxième manche de ces demi-finales.

>> Toutes les photos du match