Les anecdotes les plus mémorables de l’histoire de la NBA

Les anecdotes les plus mémorables de l’histoire de la NBA

La saison régulière de la NBA 2019-2020 a été lancée le 22 octobre dernier et on se demande déjà quels moments mémorables vont en découler. D’après les résultats de la saison dernière, on peut dire que même en NBA, les favoris ne gagneront pas nécessairement. Les Raptors de Toronto ont gagné pour la première fois lors de la saison 2018-2019 et la compétition pour la victoire 2019-2020 ne fait que commencer. Tout le monde peut gagner et les statistiques des chances de l’emporter évoluent régulièrement. Retour sur les moments les plus mémorables de l’histoire de la NBA et les anecdotes les plus folles sur ces joueurs légendaires.

Les records en compétitions

En 2008, les Celtics de Boston obtiennent le record du plus grand nombre de victoires à la NBA en obtenant leur 17ème titre face aux Lakers de Los Angeles. Ce record est néanmoins mis en danger les Lakers de Los Angeles dont le palmarès s’élève déjà à 16 victoires, soit seulement une de moins. Un moment mémorable serait d’obtenir une égalité entre ces deux équipes. Bien loin derrière, les Bulls de Chicago et les Warriors de Golden State peuvent s’enorgueillir de six victoires chacun.

Durant la saison 2009-2010, Phil Jackson remporte le record du plus grand nombre de victoires en tant qu’entraineur avec 11 victoires avec les Lakers de Los Angeles. Ses talents d’entraineurs ont mené les Lakers à la victoire à cinq reprises, et il était aussi l’entraineur des Bulls de Chicago pour l’intégralité de leurs six victoires. Un record toujours inégalé !

Phil Jackson, l’entraîneur aux 11 victoires
Photo par Steve Lipofsky – CC-BY-SA 2.0

L’édition 1965-1966 marque un record qui reste inébranlable depuis plus de 50 après : le record du nombre de victoires consécutives. Le succès des Celtics de Boston face aux Los Angeles Lakers leur offre leur huitième victoire consécutive. Un évènement sans précédent ! Un record moins heureux a été atteint la même saison en 1965, celui de la pire affluence lors d’une rencontre de NBA.

Les équipes malheureuses étaient les Warrior et les Pistons, qui ne sont parvenu à mobiliser que 741 spectateurs. À l’inverse, les Trailblazers de Portland détiennent le record du plus grand nombre de matchs joués à guichet fermé. Ils ont en effet joué pas moins de 814 rencontres de suite dans une salle pleine à craquer entre 1977 et 1995.

Des joueurs pleins de surprises

On imagine un physique type pour les joueurs de la NBA, mais plusieurs joueurs ont su faire une belle carrière grâce à des physiques atypiques. Une des plus grandes stars des années 1980, Adrian Dantley, avait par exemple une jambe plus courte que l’autre de six centimètres. Malgré sa différence, il remporté a un titre de Rookie of the Year, deux titres de meilleur scoreur et 6 participations au All Star Game.

Pas besoin non plus d’être un géant pour jouer à la NBA. Le plus petit joueur de l’histoire de la compétition est Tyron Muggsy Bogues, dont le 1,60 mètre n’a pas empêché de faire une belle carrière auprès des Hornets de Charlotte. Le joueur le plus lourd de la NBA, Oliver Miller, pesait quant à lui 170 kilos, ce qui n’a en aucun cas été un obstacle à sa participation à 9 saisons de NBA avec entre autres Toronto, Phoenix et Dallas.

Des anecdotes surprenantes

Magic Johnson doit son surnom à un journaliste sportif. Inspiré par une performance incroyable alors qu’il n’était encore qu’au lycée (36 points, 16 rebonds et 16 passes décisives), il n’a pas trouvé d’autres mots pour décrire le jeu du mythique joueur et le surnom est resté. Au vu du palmarès impressionnant du joueur, cela lui va plutôt bien !

Certains joueurs sont aussi connus pour leurs maladresses. En 1994, Charles Barkley s’est brûlé la rétine avec… Une lotion de massage qu’il avait laissée dans sa poche alors qu’il se rendait à un concert d’Éric Clapton. La conséquence : il n’a pas pu participer à une rencontre pour l’ouverture de la saison. Une raison inattendue pour justifier une absence sur le terrain !

Michael Jordan en action
Photo par Keith Allison – CC-BY-SA 3.0

D’autres ont des habitudes étonnantes. Rajon Rondon, par exemple, est obsédé par la propreté et prend 5 douches une journée de match. Mais l’habitude la plus amusante nous vient d’un des plus grands champions de l’histoire de la NBA. Vous vous êtes déjà demandé pourquoi Michael Jordan jouait souvent avec des shorts très longs ? La réponse est simple : il portait son short favori sous le short officiel de sa franchise. Au vu de sa carrière, cette superstition s’est avérée plutôt efficace !

Records impressionnants, physiques inattendus et habitudes hors du commun, nos joueurs de NBA sont pleins de surprises et cette nouvelle saison s’annonce toute aussi passionnante !