Geoffroy Messina (FCG) : « Réaliser de belles choses » 

Imprimer

geoffroy messina

C'est un Geoffroy Messina très sollicité médiatiquement en ce début de semaine mais toujours aussi sympathique et ouvert qui a accepté de répondre à nos questions sur l'avancée de la préparation du FC Grenoble et sur ses objectifs personnel et collectif pour cette saison 2013-2014. Entretien avec le trois-quart centre du FCG, revenu dans son club d'origine cette saison.

Geoffroy, tout d'abord commence ça va et comment se passe la préparation alors que cela fait pratiquement un mois que tu l'as débutée ?
Effectivement je n'ai repris que le 1er juillet comme j'avais terminé plus tard la saison avec Toulon, soit trois semaines après le reste du groupe. En ce qui me concerne, ça va plutôt bien, on a vraiment bien travailler physiquement, on s'est bien fait ch... à cause de la chaleur et de la charge de travail. Là on retrouve un peu plus le ballon et cela fait vraiment du bien !

Comment s'est déroulée ton intégration ?
Quand je suis arrivé nous n'étions que 3-4 joueurs puisque le groupe bénéficiait d'une semaine de vacances. Donc cela a été progressif, surtout que j'arrivais dans une équipe où je ne connaissais pas grand monde. Les 9 jours de stage à Soustons ont fait vraiment du bien à ce niveau là. Aujourd'hui je me sens très bien intégré.

Tu es arrivé dans une équipe que tu connaissais mal mais dans un club qui lui ne t'est pas inconnu...
Je ne peux pas dire que je ne connais pas le club mais je suis parti il y a longtemps et j'ai l'impression que tout a changé ! A l'époque il y avait juste l'intendant Pom' qui est toujours là mais lui il fait vraiment partie des meubles (rires). Je jouais avec les entraîneurs, pour dire comme ça remonte à loin (rires).

Est-ce que le mot « professionnalisation » pourrait résumer les changements que tu as constaté ?
C'est certain, il n'y a en effet pas de mal à l'employer. Le stade est toujours le même, à l'exception des loges, mais pour tout le reste, c'est vraiment le jour et la nuit. A l'époque, je me souviens qu'on devait aller faire notre sport au Gymnase Club. Maintenant, tout est fait pour qu'on puisse avoir des moments de vie communs le plus souvent possible.

Pour en venir au terrain, quels enseignements tires-tu du premier match de préparation face à Biarritz (15-12) ?
Surtout qu'il nous reste beaucoup de travail à effectuer. On a beaucoup reculé défensivement, on a eu du mal à défendre agressivement avec beaucoup de joueurs mobilisés dans les rucks et avec un nouvel ouvreur et des nouvelles techniques à mettre en place, on a encore du boulot sur le plan offensif également. Il va falloir se concentrer, le championnat va débuter dans à peine 3 semaines donc il n'y a plus de temps à perdre pour être prêt pour la réception du Stade Français.

Quelle importance accordes-tu à un début de saison et quel regard portes-tu sur le calendrier proposé à Grenoble lors des trois premières journées ?
On connaît l'importance d'une dynamique. On peut se retrouver très vite la tête dans le seau si on commence à enchaîner les défaites... Pour le calendrier, est-ce une bonne chose de jouer rapidement de grosses écuries (le FCG affrontera les deux derniers finalistes du Top 14, Castres et Toulon, lors des journées 2 et 3) ? Je te répondrai après les résultats (rires) ! Je pense que pour atteindre nos objectifs, il sera important de tout gagner à la maison, là on va recevoir deux fois lors des trois premières journées, à nous de tout faire pour être au moins à deux victoires à ce moment là.

Est-ce que tu as spécialement coché la date de la réception de ton ancien club Toulon sur le calendrier ?
Non c'est un match comme un autre, si ce n'est qu'on va jouer le champion d'Europe en titre, qui s'est encore renforcé. Mais à titre personnel, comme j'ai déjà pu le dire, si on me dit que je ne joue pas ce match mais qu'on le gagne en retour, je signe tout de suite.

Quels vont êtres tes objectifs personnels cette année ?
Plus jouer que la saison dernière, mais cela ne devrait pas être compliqué (rires). Je vais surtout essayer de retrouver mon niveau d'il y a deux saisons, qui était un bon niveau. Je sais que cela va être difficile : j'ai peu joué l'an passé, là je change d'équipe, je dois apprendre à jouer avec de nouveaux coéquipiers, avec de nouveaux schémas de jeu. Mais je suis comme beaucoup de monde quelqu'un qui fonctionne à la confiance. Si je sens qu'on me fait confiance, je peux réaliser de belles choses.

Sur un plan plus collectif, Grenoble peut-il viser autre chose que le maintien ?
Si on se penche sur la saison dernière, on se rend compte que le FCG a fini la saison avec le même nombre de victoires et de défaites que le 7ème qui va jouer la H-Cup. Mais je pense qu'il faut déjà se concentrer sur le maintien, pourquoi pas en essayant de le valider aussi rapidement que l'an passé. Après il sera temps de penser à autre chose, mais prenons les matchs les uns après les autres.

Geoffroy Messina :
Né le 29 mai 1982 à La Tronche.
1m88, 95 kg .
Poste : centre.
Parcours : FC Grenoble (2000-2002), Clermont (2002-2005), Stade Français (2005-2010), RC Toulon (2010-2013), FC Grenoble.

Crédits photo : Facebook officiel du FCG