Top 14 – Blair Stewart « On construit la saison chaque semaine »

Imprimer

blair stewart

Moins sollicité que la saison dernière - et d'ailleurs absent face à l'ASM, l’ouvreur grenoblois Blair Stewart, titulaire samedi dernier à Agen, tente de se faire une place à un poste très convoité. Il nous parle de son dernier match, ainsi que de ses ambitions pour la suite au sein de l’effectif grenoblois.

Le FCG a réalisé une belle performance la semaine dernière face au SUA : deux essais partout et un bonus défensif (32-26 en faveur des agenais). Avec une meilleure réussite au pied, vous auriez pu l’emporter ?

Je suis assez content de ce que j’ai réalisé au pied samedi, avec une réussite de quatre sur cinq. C’est vrai que j’ai raté une pénalité importante juste avant la mi-temps… Mais ce sont des choses qui arrivent pour un buteur. Je regrette toujours mes ratés, bien sûr, surtout qu’avec les deux tentatives ratées (dont celle de Courrent, en deuxième mi-temps), peut-être que le match aurait été différent. Mais on ne peut jamais vraiment savoir, surtout que le buteur d’Agen a fait un très bon match. Personnellement, je ne suis pas sûr que réussir ces deux pénalités aurait changé quelque chose à l’issue du match.

Avec la concurrence de Valentin Courrent, mais aussi de Clément Darbo, comme botteurs, est-ce difficile pour toi de conserver ta place ? Avec quel demi de mêlée préfères-tu jouer ?

C’est vrai qu’il y a une sorte de compétition pour botter. Mais je pense que c’est vraiment une bonne chose d’avoir une concurrence entre plusieurs postes, entre plusieurs joueurs. On peut ainsi changer l’équilibre de l’équipe, suivant les objectifs du match. Selon la rencontre, on ne choisit pas le même botteur, car chacun à ses spécificités, et la concurrence sur le poste permet une meilleure marge de manœuvre. Je suis toujours content de botter, mais si Valentin joue, je peux me concentrer sur d’autres aspects de mon jeu. Au contraire, si la charnière est composée de Jonathan et moi, on peut botter tous les deux… Nicolas Laharrague aussi peut le faire d’ailleurs. Quant au demi de mêlée, je n’ai vraiment pas de préférence. Ca se passe toujours bien, et peu importe avec qui je joue, je suis content avec chacun d’entre eux, même si je connais Jonathan Pelissie depuis un peu plus longtemps, car ça fait trois ans que l’on joue ensemble.

Samedi prochain, vous vous déplacez à Clermont, pour affronter une des « grosses équipes » du championnat. Quelles consignes avez vous reçues pour ce type de rencontres ? Quel sera l’objectif du match ?

Nous avons surtout besoin de nous concentrer sur nous. Si on se focalise sur nous et notre travail, on peut jouer toutes les équipes. C’est vrai que Clermont est une équipe très forte, mais depuis le début de la saison, on a déjà rencontré de grosses équipes, et produit de belles prestations à ces moments-là. On doit donc moins se concentrer sur Clermont que sur nous-mêmes. Pour ce qui est de l’objectif, on part toujours pour gagner un match. Là, le minimum sera de prendre des points, au moins un point de bonus, et pourquoi pas quatre, si nous sommes efficaces. Les Clermontois sont très physiques, ils mettent de la vitesse dans leur jeu, donc je pense que l’on devra poser le jeu et ralentir les ballons pour les empêcher de s’imposer.

Le FCG a réalisé le meilleur début de saison pour un promu de l’histoire du Top 14. C’est de bon augure pour la suite ?

Je pense qu’on doit se concentrer sur nous, pas sur les autres équipes. On doit se focaliser sur chaque match indépendamment des autres. C’est comme cela que l’on pourra réussir chaque semaine, autrement on risque de perdre l’instant. On construit la saison chaque semaine, pour au final, c’est ce que l’on espère avoir assez de points pour rester en Top 14.

Et personnellement, que peut-on te souhaiter pour le reste de la saison ?

Cette année, je voudrais réussir à être le demi d’ouverture numéro un de l’équipe. Mon but est de faire de mon mieux, pour l’équipe, et contribuer à finir le plus haut possible pour se maintenir en Top 14. Si on arrive à y rester, ce sera déjà une bonne chose.

Sur le même sujet :
La fiche de Blair Stewart
La fiche technique de Agen - FCG
ASM - FCG : M. Attalah au sifflet