Top 14 - interviews des entraîneurs grenoblois et toulonnais - Olivier Azam : « Grenoble, un candidat aux play-offs »

Imprimer
Index de l'article
Top 14 - interviews des entraîneurs grenoblois et toulonnais
Franck Corrihons : « Ne pas être ridicules »
Olivier Azam : « Grenoble, un candidat aux play-offs »
Toutes les pages

olivier azamOlivier Azam : « Grenoble, un candidat aux play-offs »

Le RC Toulon accueille le FC Grenoble ce samedi à l'occasion de la 12ème journée du Top 14. Olivier Azam, l'entraîneur des avants du club varois, revient pour nous sur la préparation de ce match pris très au sérieux par le RCT et sur l'excellente entame de championnat de son équipe.

Olivier, est-ce plus délicat de préparer un match de « reprise », après cette petite trêve internationale ?
C'est vrai que l'on préfère la continuité. C'est plus facile pour nous, le staff. Les joueurs sont plus mobilisés quand ils enchaînent d'un week-end sur l'autre. Maintenant, c'est une donnée dont on a l'habitude. On a choisi de donner un peu de repos aux joueurs, qui ont tous consenti à beaucoup d'efforts depuis le début de saison. Ils ont mérité un peu de temps pour se ressourcer, de temps à passer avec leur famille. On a récupéré la plupart samedi et on a pu constater que cela leur avait fait le plus grand bien. Le groupe a montré beaucoup d'énergie lors des entrainements cette semaine. Le fait de créer un petit « manque » a été très positif en terme d'envie qu'il faudra confirmer lors du match de samedi.

Les internationaux ont bénéficié d'un petit temps de repos supplémentaire (Michalak est également annoncé sur le banc samedi). L'usure commence-t-elle à se faire sérieusement ressentir chez les joueurs qui ont pris part aux joutes internationales ?
On a en fait tout simplement l'habitude d'accorder un jour de repos le lundi pour ceux qui ont joué lors du week-end. Donc on a accordé cette règle là pour nos internationaux qui avaient joué le samedi. Après, comme je le disais, certains joueurs sont extrêmement sollicités depuis le début de la saison, à nous de faire attention en ne les mettant pas trop à contribution.

Au delà du classement, quel regard portez-vous sur le début de saison de l'équipe ?
Il y a énormément de satisfactions. Nous sommes déjà très content d'avoir réussi à poursuivre sur notre dynamique de fin de saison dernière. L'intégration des nouveaux joueurs, qui était une donnée très importante, s'est également très bien déroulée. L'état d'esprit affiché jusqu'à présent est également un motif de satisfaction. On souhaitait conserver cette envie de toujours faire mieux, d'aller de l'avant. Pour l'instant c'est le cas. Enfin, d'un point de vue ambiance, les joueurs vivent bien. Donc au delà d'un simple point de vue comptable, on ne peut tirer qu'un bon bilan du début de championnat, le plus important restant toutefois de poursuivre tous ces aspects positifs.

Comment percevez-vous la venue du promu grenoblois et quel est votre avis sur cette équipe ?
On ne prépare pas ce match avec le sentiment que l'on va jouer contre un promu. Grenoble fait partie des 6 premiers du championnat. Après 11 journées c'est tout sauf anecdotique. On va jouer contre un candidat aux play-offs. C'est donc un match très important pour nous et on ne le prend pas à la légère. Notre ambition sera de rester invaincus à domicile.
Concernant Grenoble, comme je le disais, le terme de promu ne veut rien dire. C'est une équipe qui a gardé un effectif stable, qui est très performante depuis 2-3ans et qui a su garder sa dynamique. On les a pas mal étudié à la vidéo : c'est bien organisé, c'est solide devant... Leur place n'est pas usurpée. On ne peut plus parler de surprise à ce stade de la saison. On va devoir être performant et on s'attend à un match compliqué.

Les conditions météo pourraient-elles jouer un rôle important dans cette confrontation ?
Je ne travaille pas à la météo donc je ne pourrais pas vous dire quel temps il fera samedi (rires). Aujourd'hui (jeudi), c'est couvert mais il ne pleut pas. Après le temps est une donnée comme les autres. Il peut avoir son importance mais il ne faut pas se focaliser dessus.

Est-ce que le passé sulfureux entre les deux équipes veut encore dire quelque chose aujourd'hui pour les joueurs et le staff toulonnais ?
Il y a une histoire entre les deux clubs. Mais une histoire qui appartient aux gens qui l'ont vécu. Je pense qu'aujourd'hui on est sur d'autres dynamiques, sur des enjeux uniquement sportifs. Maintenant je pense que c'est bien que Grenoble soit en Top 14 même si pour nous l'essentiel reste de s'imposer, peu importe l'adversaire.