Laurent, anonyme au Trophée de la ville de Grenoble

Imprimer

perspective-intrieur-halleLe Trophée de la Ville de Grenoble a débuté ce samedi. Les premiers jours de compétitions voient s’opposer non classés (NC) et plus petits classements. C’est l’occasion pour des anonymes et passionnés du tennis de se faire plaisir et jauger leur niveau. Pour d’autres c’est même une découverte. C’est le cas de Laurent. Licencié au club du Grenoble Tennis, il a joué aujourd’hui son tout premier match dans un tournoi.

 

En dehors des terrains, Laurent donne des courts de chants, la musique étant sa première passion. Côté sportif, après s’être essayé au football, sans succès, il n’a « pas aimé l’ambiance », il s’est tourné vers le monde de la petite balle jaune. En 2012, il s’inscrit au club de Grenoble et attend quatre ans pour se lancer et participer à son premier tournoi. À 29 ans, il découvre la compétition plutôt tardivement donc, mais pas sans ambition, « je joue à 15/5 » affirme-t-il.

Une première expérience grippée

Laurent n’a malheureusement pas pu montrer toutes ces capacités lors de cette première journée. Malade depuis la veille, il avait tenté de décaler son entrée en lice, en vain. Il s’est donc présenté sur le terrain à 12h pour en découdre. Et l’exploit n’est pas passé loin. En effet, Laurent menait 6-3, 4-1 avant de s’effondrer. « Je n’avais plus aucune force, je me mouchais toutes les deux secondes, j’avais envie de m’écrouler », regrette-t-il. Une première expérience compliquée mais qui n’entache pas son envie, « je vais participer aux prochains tournois et aussi aux compétitions par équipe avec le club », assure-t-il.

Le Trophée de la Ville de Grenoble, c’est tous les jours sur les courts du Grenoble Tennis. L’occasion de suivre des matches amateurs mais aussi de haut niveau.