Les sports qui empruntent certaines habitudes du poker

Les sports qui empruntent certaines habitudes du poker

Les analogies ont souvent la cote dans le monde du sport. Elles peuvent, de par leur définition, surprendre mais parfois, les personnes concernées et spécialistes comprennent à la perfection ces comparaisons. Il en existe de nombreuses avec le poker qui, en pleine avancée médiatique, permet de rappeler qu’il offre de grandes similitudes avec certains sports dits classiques. Preuve en est avec divers exemples. 

Le ski alpin

Vous devez vous creuser les méninges et tenter de trouver la moindre similitude entre ce jeu de cartes historique et le ski alpin, qu’il s’agisse de descente, de slalom ou de toute autre épreuve habituelle sur les pentes enneigées. 

Les nombreux skieurs talentueux de la région grenobloise peuvent cependant comprendre cette passerelle évidente entre les deux disciplines. En compétition, les skieurs ont été les premiers à démocratiser le concept de visualisation et d’imagerie mentale. Si ces courants sont fortement utilisés pour propulser des ondes positives et se concentrer avant une rencontre dans d’autres sports, elle est surtout une notion de sécurité pour les skieurs. Connaître chaque piquet, chaque danger et surtout, les endroits pour faire la différence. 

Ainsi, cette reconnaissance se fait souvent dans sa propre bulle, avec une concentration hors-pair. Il en va de même pour les joueurs de poker qui, historiquement, ont toujours apprécié l’idée d’une telle bulle pour pouvoir penser à leur stratégie et à toutes les choses à anticiper pour éventuellement, tenter de s’imposer après de longues minutes de jeu. 

L’eSport 

Il est évident de dire que les deux mondes sont très liés. Le poker et les jeux vidéo ont tous les deux participé à l’essor connu par le divertissement numérique et aujourd’hui, ces deux disciplines sont des références absolues, appréciées par des milliards de personnes autour de la terre. 

Concentration nécessaire 

 

Les similitudes sont donc nombreuses, allant de la stratégie à adopter aux différents et nombreux entraînements nécessaires pour réellement performer face aux autres. Ils se retrouvent également dans l’intégration des nouvelles technologies, la réalité virtuelle en tête. Très prisée dans l’univers vidéoludique, elle l’est tout autant dans le monde du poker en proposant une immersion évidente et grandement appréciée par les joueurs. 

Les Ă©checs

Comme pour l’eSport tout juste cité, les échecs ne sont pas toujours considérés comme un sport à part entière par les puristes. Qu’importe, la notion d’entraînement est évidente et c’est bel et bien à ce sujet que les échecs peuvent se rapprocher des autres disciplines et du poker. Chez les meilleurs joueurs de la planète, il est impensable de ne pas préparer un futur affrontement et surtout, d’observer ses adversaires. 

Quelles sont leurs stratégies favorites ? Ou les plus utilisées par les adversaires ? Le joueur a-t-il des réflexes ou des tics en fonction de divers événements ? L’étude psychologique est une donnée prépondérante de cette activité et généralement, elle offre aux joueurs d’échecs et aux joueurs de poker, un sujet de discussion commun. 

Le tennis 

Au tennis comme au poker, on retrouve tous les types de joueurs et surtout, des comportements ambivalents. Certains joueurs sont entrés dans l’histoire pour ces raisons particulières mais trop souvent, on oublie que l’extravagance ou au contraire, le renfermement sur soi, peuvent représenter des techniques de concentration. 

Rapport évident entre tennis et poker 

Le tennis et le poker partagent de nombreuses similitudes et notamment le fait de voir certaines parties et rencontres durer de longues heures. Les joueurs doivent se préparer à lutter physiquement et mentalement durant de nombreuses minutes. Il faut garder la lucidité, la concentration et surtout, continuer à faire les bons choix. Ajoutez à cela la dimension compétitive où chaque point ou manche perdue peut vous mettre en difficulté et vous comprendrez pourquoi tennismen et joueurs de poker se tournent vers les mêmes habitudes en matière de préparation et de concentration. 

Très souvent, les protagonistes des deux disciplines n’hésitent pas à se tourner vers certaines activités, yoga en tête, pour pouvoir faire le vide et attaquer les moments fatidiques en pleine possession de leurs moyens.